Les nouveautés de la conférence AWS re:Invent 2016

re:Invent 2016

La conférence re:Invent 2016 a eu lieu à Las Vegas du 28 novembre au 2 décembre 2016. Cette édition 2016 a été riche en nouveautés qui ont été annoncées lors des keynote d’Andy Jassy (CEO d’Amazon Web Services) et celle de Werner Vogels (CTO d’Amazon.com).

Nous avons rassemblé ici pour vous les différentes nouveautés d’AWS accompagnées d’un résumé pour en savoir plus sur tous ces nouveaux services.

🔢 Calcul : Amazon EC2 :

La famille T2 se compose d’instances « burstable » économiques et bien adaptées à des charges de travail irrégulières. Elle s’agrandit avec l’apparition des t2.xlarge et t2.2xlarge.

Les familles R et C et I sont quant à elles modernisées par l’arrivée des générations R4, C5 et I3. Elles disposent des dernières technologies et vous offriront respectivement toujours plus d’entrées-sorties, de capacité mémoire et de puissance de calcul.

Deux autres nouveautés EC2, pour l’instant disponibles uniquement en preview :

La famille EC2 F1 permet de charger du code spécifique sur des composants FPGA, ce qui bénéficiera grandement aux applications qui ont besoin d’accélération matérielle

La possibilité d’attacher des GPU à la demande à des instances EC2, ce qui sera très utile pour les applications ayant un besoin ponctuel de GPU et pour lesquelles l’utilisation des instances de type G2 ou P2 ne se justifie pas

En savoir plus

🔢 Calcul : nouveaux services :

Amazon Lightsail vous permet de lancer en quelques clics un serveur privé virtuel préinstallé avec vos environnements de développement ou vos applications favoris (Drupal, Joomla, Redmine, GitLab, etc.). Toute l’infrastructure nécessaire est créée automatiquement. Idéal pour ceux qui ne veulent pas gérer la moindre instance EC2.

Amazon Batch simplifie l’exécution des tâches en mode batch, en  créant et mettant à l’échelle automatiquement toute l’infrastructure nécessaire.

🔢 Calcul : AWS Lambda :

Une profusion d’annonces autour de ce service AWS qui devient de plus en plus populaire au sein des utilisateurs Amazon Web Services.

Les développeur Microsoft seront heureux d’apprendre qu’il est désormais possible d’écrire des fonctions Lambda en C#.

AWS Lambda@Edge autorise l’exécution de fonctions Lambda écrites en Javascript sur tous nos points de présence CloudFront. Cela rend notamment possible des traitements sur les requêtes HTTP (réécriture d’URL, ajout de headers, etc.) au plus près des utilisateurs.

AWS Step Function est une machine à états finis qui permet (enfin, diront certains) d’orchestrer vos fonctions en les exécutant en séquence ou en parallèle.

AWS Greengrass (en preview) ajoute aux équipements IoT la capacité d’exécuter des fonctions Lambda, même en l’absence de connexion réseau. Magique ? Non, mais sans doute une avancée majeure pour faire converger IoT et cloud.

❄️ AWS Snowball :

AWS Snowball a été particulièrement à l’honneur. En plus d’une nouvelle version de 100 Teraoctets, nous avons annoncé AWS Snowmobile, un service destiné à la migration de centaines de Petaoctets. Il s’agit d’un système de stockage hébergé dans un camion poids lourd (!), qui vient se connecter à votre datacenter.  Une fois les données copiées, le camion se dirige ensuite vers l’un de nos propres datacenters pour y effectuer l’importation de vos données…

Retrouvez le replay de la presentation d’AWS Snowmobile :

Par ailleurs, avec AWS Snowball Edge, vous disposez maintenant d’un stockage local supportant un sous-ensemble de l’API S3 et de la capacité à exécuter des fonctions Lambda. Un petit bout du Cloud AWS chez vous, en somme.

🔠 Bases de données :

Une seule annonce, mais de taille : Amazon Aurora supporte désormais le moteur Open Source PostgreSQL. Bien sûr, la migration depuis Amazon RDS Postgres se fait en quelques clics.

👀 Analytics :

Pas moins de 3 nouveaux services pour analyser vos données : Amazon Athena, AWS Glue et Amazon Pinpoint.

Amazon Athena rend possible l’exécution de requêtes SQL standard sur des fichiers stockés dans S3. Il suffit de déclarer les colonnes présentes dans ces fichiers… et c’est tout ! Il s’agit d’un excellent moyen pour requêter rapidement et interactivement de gros volumes de données sans qu’il soit nécessaire de mettre en œuvre un système comme Amazon Redshift (qui se révélera néanmoins plus performant).

Comme son nom l’indique, AWS Glue est un service ETL (Extract, Transform, Load), qui fait le lien entre les différentes étapes de préparation des données avant l’analyse à proprement parler. C’est d’ailleurs souvent dans ces phases préparatoires que l’on perd le plus de temps !

Amazon Pinpoint est quant à lui destiné à l’analyse en temps réel de vos campagnes sur mobile et à l’envoi de notifications ciblées à vos utilisateurs.

👁 Monitoring :

Beaucoup de nouveautés particulièrement excitantes ! 😃

Commençons par Amazon EC2 Systems Manager. Cette extension d’EC2 vous permet de mieux gérer votre flotte d’instances EC2 : inventaire logiciel, exécution de commandes avec « EC2 Run », gestion des patches, etc.

Deuxième nouveauté : AWS Personal Health Dashboard. Comme son nom l’indique, ce service met à votre disposition une vue personnalisée de l’état de santé de l’infrastructure AWS (incidents, maintenances planifiées, etc.) et vous aide ainsi à en mesurer l’impact sur cette dernière. Par ailleurs, vous pouvez réagir aux événements de manière programmatique en exécutant des fonctions Lambda.

Enfin, et c’est sans doute l’une des annonces les plus importantes de re:Invent, AWS X-Ray vous permet de visualiser et de débuguer votre plate-forme en visualisant son état et sa performance avec un extrême niveau de détail.

🔐 Sécurité :

Une seule annonce, mais très attendue par les utilisateurs d’AWS : AWS Shield protège votre plate-forme contre la majorité des attaques DDoS, de manière automatique et sans aucune configuration de votre part. AWS Shield Advanced vise quant à lui à vous prémunir des attaques les plus sophistiquées (niveau 7).

🛠 Outils de développement :

Excellente nouvelle pour les développeurs : AWS CodeBuild met à votre disposition des environnements de compilation et de test unitaires, sans qu’il soit nécessaire de gérer la moindre infrastructure. Bien sûr, ce nouveau service s’intègre avec les autres outils Code* comme Code Commit ou Code Pipeline.

🍕 DevOps :

Les amateurs de Chef seront contents d’apprendre que AWS OpsWorks offre désormais la possibilité de disposer d’un serveur Chef managé, sous le nom quelque peu barbare d’AWS OpsWorks Chef Automate. Le mode de fonctionnement initial est lui renommé AWS OpsWorks Stacks.

On vous a gardé le meilleur pour la fin ...

🎛 Intelligence artificielle :

Voici pas moins de 3 nouveaux services étonnants d’intelligence artificielle made in AWS

Amazon Lex (en preview) est « tout simplement » la technologie de reconnaissance vocale et de conversation utilisée par Amazon Echo. La voilà maintenant disponible pour vos propres applications.

Amazon Polly est un service de synthèse vocale, disposant de 47 voix dans 24 langues. Il support également la syntaxe SSML (Speech Synthesis Markup Language), qui permet de donner des informations supplémentaires (mots étrangers, emphase, etc.). Son API est d’une grande simplicité, comme l’illustre cette rapide démonstration :
voir aussi » http://blog.julien.org/2016/12/amazon-polly-hello-world-literally.html

Amazon Rekognition est un service de reconnaissance d’image basé sur des technologies de Deep Learning. Il est capable de détecter des visages, de les comparer entre eux et de suggérer des labels décrivant le contenu d’une image. Son API est également très simple, en voici une démonstration assez détaillée :
voir aussi » http://blog.julien.org/2016/11/a-hands-on-look-at-amazon-rekognition.html

Voilà donc les principales annonces de re:Invent 2016. Nous aurons bien sûr l’occasion d’en reparler, notamment lors des webinaires des 20 et 22 décembre
 » Inscriptions ici 

Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à contacter AWS.

Revoir la Keynote d’Andy Jassy (CEO AWS) dans son intégralité :

 

Revoir la keynote de Werner Vogels (CTO Amazon.com) dans son intégralité :

 

Julien Simon

Julien Simon

Principal Technical Evangelist chez Amazon Web Services. Avant de rejoindre AWS, Julien a occupé pendant 10 ans des fonctions de CTO/VP Engineering dans des startups web de premier plan. Il est donc particulièrement intéressé par les sujets liés à l’architecture, au déploiement, à la performance, à la scalabilité et à la data. En tant que Technical Evangelist, Julien parle très fréquemment dans des conférences et des ateliers techniques, où il va à la rencontre des développeurs et des entreprises pour les aider à donner vie à leurs idées grâce à l'infrastructure d'Amazon Web Services.

Vous aimerez aussi...